Chapitre 3

Chapitre 3

 

J’entrai dans la salle et y vis plusieurs éléments, des arènes, des cibles, des équipements d’art martiaux. Elle était grande et un gymnase vide dont je ne voyais même pas le fond tellement il était grand. Je remarquai également une petite cabane, Kaine s’y approcha et m’obligea d’y entrer. Elle était petite, mais semblait très solide.

- Voici ta première leçon, Lucas, la survie

Je ne comprenais pas, il referma la porte

- N’oublie pas de ne jamais abandonner, me dit-il

- Non, ne vous inquiétez pas !

Il referma la porte et mis sa mais sur le mur, il y dégageait une énergie bleu.

- Ceci va enlever l’air d’ici, et toi tu devras trouver un moyen de t’en sortir.

Il avait raison, j’avais de la difficulté à respirer, je devenais faible, mais en même temps je voulais m’en sortir. De ma main gauche, j’envoyai une flamme qui ne franchissait même pas dix centimètres, il avait l’air d’avoir une protection qui m’empêchait de l’atteindre. Je m’effondrai sur le sol. Je me sentais mourir, mais pourtant j’étais déjà mort.

- Relève-toi, montre moi ta puissance, sinon tu ne vaux rien et ta mission ne pourra jamais être accomplie, me dit-il de manière diabolique

Je ne pouvais plus me battre, mais je devais continuer, malgré mes forces épuisées. Je voulais à tout prix lui montrer qu’il était possible pour moi d’accomplir cette première leçon. Tout d’un coup, je sentis quelque chose se créer en moi, une force, elle était très grande. Soudain, cette force tenta de sortir, mais elle faisait encore plus mal, une souffrance insupportable, comme si le corps voulait exploser.

- Tu le sens maintenant, Lucas, me lança-t-il toujours avec sa démoniaque voix

Je criai très fort et puis d’un coup, plus rien, aucune douleur, et j’étais encore vivant, vivant dans le monde des morts mais vivant. Kaine enleva sa main et me fit un sourire merveilleux, comme s’il venait de changer en une fraction de seconde

- Bon, à présent tu pourras survivre à la plupart de tout ce que tu auras à accomplir, me dit-il

- Que… Pourquoi j’ai pu mal ? Répondis-je

- Regarde derrière toi Lucas.

Je me retournai, jamais je n’avais vu quelque chose d’aussi impressionnant, j’avais des ailes, de belles ailes blanches parsemer de plumes blanches, je touchai avec mon bras gauche mon aile droite. J’étais étonné jamais je n’aurais cru vivre cela, même pas dans mes rêves les plus fous. Je regardai Kaine et me fit un sourire moqueur.

- Quoi ? Lui demandai-je

- T’as pas tout vue, me dit-il

Je jetai mon regard à gauche. C’était une horreur, la chose la plus laide de tous ce que vous auriez pu voir au cours de votre vie, elle était déplumée, sale, noire, rude, elle sentait mauvais et on y voyait les os qui la formait, du sang en dégoulinait encore mais le sang n’était pas rouge, mais bel et bien noir, un noir sombre, tellement obscure que tous aurait la crainte de ne serai-ce qu’y toucher. Ce sang n’était pas humain, mais n’avait pas l’air du sang de ce que les gens normaux appelleraient un… Ange. Je me relevai, en était des plus content et des plus déçu à la fois, de savoir que je trainerais cela toute ma vie, mais d’ailleurs, ma vie est devenue quoi ? J’étais quelqu’un de bien normal, j’avais des parents, des amis, des passions, des talents, etc. Voilà que la vie m’a toute enlevé, mes faux parents sont morts et leur meurtrier est toujours en liberté, Ariane m’a enlevé la vie et m’a monté jusqu’ici pour me donner quoi, des ailes ? Ça ne rime à rien tout ça.

- Tu comprendras tout cela, Lucas, bien vite, tout aura un sens et ta vie va te sembler une évidence, mais pour le moment, tu dois m’écouter et m’obéir, cette planète court un grand danger, tu risques de perdre tous tes amis, le reste de ta famille adoptive. Bon à présent, nous allons continuer l’entrainement, maintenant que tes ailes sont hors de ton corps, elles vont te permettre d’utiliser à fond tes pouvoirs, car elle servait de bouclier intérieur pour empêcher les imprévus.

- Donc si je comprends bien, je peux vous bruler vif ici et maintenant.

- Tu ne contrôles pas assez tes pouvoirs, mais un jour, il te sera très simple de me détruire. Pour le moment, ta force vient de décupler et même plus, tu cours ultra vite grâce au feu, ta défense est maintenant à toute épreuve grâce à ton armure de glace, avec tes ailes, il te sera rapidement possible de voler.

- Attend, c’est bien beau tout ça, mais il me manque quelque chose, ma faiblesse, ce n’est pas vrai que je peux tout détruire sans trop de problème, il y a bien un truc qui peut me neutraliser.

- Rien ni personne n’a encore réussi à trouver le point faible de cette combinaison combinant attaque et rapidité avec défense et agilité.

- Agilité ? Mais la glace c’est dure, je ne comprends pas pourquoi je deviendrais agile.

- La glace est un des trois formats de l’eau et il t’est possible de le changé, tu peux donc devenir en vapeur et t’infiltré partout mais pour cela, tu devras aisément maitriser cette capacité car sinon, elle peut détruire le feu et ainsi, tu te retrouve avec des faiblesses évidentes.

- On continu l’entrainement ?

- Leçon numéros deux, le combat. Frappe-moi de toutes tes forces.

Je n’hésitai pas, j’avançai et lui envoya un bon coup de poing  dans le ventre. Il ne changea même pas de visage, rien.

- Tu dois adopter une position plus correcte et ainsi contrôler des transferts de poids pour une force optimale, la façon de frapper. Après ce qui me semblait des heures d’entrainement, il me demanda de le frapper pour une dernière fois. Avec ma droite, je m’avançai et me plaçai en position. La glace allait m’aider à donner un coup plus fort grâce à la solidité. Je me lançai, en le frappant, j’entendis un son comme si on venait de casser une vitre, ensuite, il s’effondra au sol.

- Kaine, vous allez bien ?

Il se releva et m’annonça que j’étais prêt pour le niveau supérieur. Les jours dans cet étrange monde se succédèrent, j’apprenais chaque jour de nouvelle technique de combat, j’avais appris la boxe, le karaté, le taekwondo et encore plus. Je possédais en moi une facilité à apprendre sensationnelle, on me montrait quelque chose et je pouvais, après quelques essaies, le reproduire facilement. Ensuite, je combinais ma technique avec mes pouvoirs pour en optimiser la puissance.

- Rendons-nous au niveau supérieur, la maitrise de tes pouvoirs, mais cette fois, à distance, me dit Kaine

Par la suite,  il m’expliqua que rendu sur Terre, mes pouvoirs seront moins puissant car ce monde, étant fait pour ce genre d’entrainement, démontrait la force brute, cependant sur Terre, il y avait une force qui l’empêchait d’être aussi puissante, une force que chaque planète possède pour se protéger.

 

-Pour réussir à lancer, par exemple, ton feu, tu dois réussir à t’en débarrasser, comment ? En le lançant comme une balle, m’expliqua-t-il

Je créai une sphère de feu et je tentai de la lancer, il n’en fut rien, elle ne fit même pas dix centimètres, pour ne pas dire zéro. Kaine ne cessa guère de m’encourager, après des centaines d’essaies, de feu comme de glace, Ariane entra dans la pièce et me sourit.

- Si tu veux, je peux te montrer une manière beaucoup plus simple que le lancer de la balle,  me dit-elle

- Vraiment ?

– Mais bien sur Lucas, au lieu de lancer, tu plis le bras de manière à former un V sur le côté avec la main ouverte et tu propulses ta flamme.

J’essayai, la technique d’Ariane fonctionna d’un seul coup. La flamme que je venais de lancé s’était déployée et toucha la cible qui pris feu sur le champ. Avec ma main droite, je fis de nouveau la technique et fonctionna tout aussi bien, j’éteignis le feu. Ariane me félicita et m’embrassa la joue.

- Bon je vois que tu es capable de toucher une cible, me dit Kaine en me félicitant, cependant, tu dois encore t’améliorer, atteindre des cibles plus éloigné, qui sont en mouvement, avec une plus grande puissance, tu as encore beaucoup à faire petit ange.

Petit ange, il n’arrêtait pas de m’appeler comme ça, bon il avait raison, j’étais tout ce qu’un ange a, des ailes, mais pourtant, personne ne parle d’ange avec de tels pouvoirs. Kaine me toucha l’épaule et me sortit hors de toutes ses pensées inutiles et je continuai à performer dans mes attaques. Plusieurs jours dans ce monde passèrent et j’étais devenu meilleur, bien sur, il me restait quelques lacunes, mais j’étais tout de même devenu dévastateur, un peu trop, je devais à tout prix contrôler ma puissance de tir pour ne pas risquer de détruire une ville entière pour vouloir arrêter un petit briguant.

- J’ai trouvé, criai-je, au lieu d’utiliser main, pourquoi n’y irai-je pas avec le bout des doigts ?

Kaine sourit

- Bravo, tu as surement trouvé une solution à ton problème, maintenant essai.

Ceci fonctionna à merveille, je touchai le centre de la mini-cible. Kaine m’indiqua également qu’en plein vole, je pouvais contrôler à tout moment mon projectile. Ainsi, si une cible évite l’attaque à la dernière seconde, je pourrai réajuster le tir et ainsi l’atteindre. Cet exercice n’étais pas de tout repos, il me demandait énormément de concentration, jamais je n’avais eu à faire ça. Après plusieurs heures, je réussis par une chance inattendue à diriger vers la gauche la flamme que je venais de propulser. Je m’effondrai, sans doute que cet entrainement était trop pour moi.

 

Je me réveillai dans mon lit, j’avais un mal de tête effroyable et insupportable. Je me prenais la tête et criai de toutes mes forces et Karôm entra et lança une lumière en ma direction, elle m’apaisa automatiquement.

- Tu vas mieux ? Me dit Karôm de sa voix habituelle, cet à dire, une voix moqueuse.

- Oui, très bien, ça marche très bien ton truc, répondis-je

- Je sais, mais Ariane l’a encore mieux que moi.

Je me levai et le remerciai, j’entrai par la suite dans la salle d’entrainement et Kaine m’y attendait.

- Cela fait déjà cinq jours que je ne t’ai pas vu, s’exclama-t-il

- Cinq jours !?

J’étais étonné d’avoir dormi aussi longtemps, mais maintenant, je me sentais près à reprendre l’entrainement et finalement finir par contrôler mes projectiles. Je m’installai et lançai un rayon de feu, une sphère de glace, sans résultat, je continuai encore et encore, mais parfois, l’élément bougeait un peu sans toutefois m’épuiser, et ce de plus en plus souvent, je fini par contrôler la direction qui était de plus en plus prononcé sur la gauche ou la droite.

-Bien, très bien même, je suis étonné de ton progrès, je vois que ce sommeil a permis de bien réparer ton corps, me dit Kaine Mais tu dois encore réussir d’autre manœuvre, ramener ton attaque vers toi-même.

Je fis signe que oui et j’envoyai une boule de feu, sans succès, une seconde, toujours rien. Après une dizaine d’essaie, mon énergie redevenait faible, je le sentais en moi que j’allais faiblir et tombé de nouveau.

- Je ne peux plus continuer, sinon je vais tomber encore dans les pommes, dis-je

- Fait le encore une dernière fois, ensuite, tu pourras aller te reposer Lucas, me répondit-il

Je plaçai ma main droite et lançai mon projectile glacial et, de toutes mes forces, je la fis revenir vers moi et puis, elle se dirigea à l’extrême droite, la fracassant sur le mur. J’avais réussi, je venais de contrôler mon attaque, par contre, j’étais devenu très faible. Kaine m’indiqua que je pouvais prendre congé pour le reste de la journée.

 

Le lendemain, je me sentais près à contrôler ce pouvoir et je commençai par quelques tirs de pratique, tous réussi, il était devenu facile pour moi de contrôler la direction, sauf pour la faire revenir à moi. Kaine m’encouragea dès le départ. Je préparai mes attaques et les lançai, au début, rien ne fonctionnait, mais après trois tentatives, ma flamme revint vers moi et je la reçu de plein fouet et ce, directement sur le visage. Dès lors, mon corps entier se propulsa à quelques mètres de l’emplacement d’où j’étais. C’était la première fois que je ressentais la douleur de mes propres attaques. Je me relevai, souffrant mais fier, Kaine accourut vers moi et me releva.

- Tu as réussi, Lucas, maintenant, refais-le, mais cette fois, ne t’attaque pas toi-même si possible, tu vas finir par être trop épuisé.

Je continuai et étrangement, c’était devenu aussi facile de diriger mes projectiles vers moi que de la laisser en ligne droite, j’apprenais très vite et je devenais de plus en plus résistant. La journée pris fin et Kaine m’annonça que j’étais près pour le test final et que demain sera le grand jour et que j’allais revenir sur Terre après cette épreuve. La nuit fut courte, le fait de revenir sur Terre, voir mes pouvoirs diminués, m’empêchait de bien dormir. Karôm me réveilla le lendemain et me demanda de le suivre. Il m’amena dans une salle ou il y avait de l’équipement. Des protèges ailes, des gants spéciales, un bleu et un rouge, une armure dorée. Elle avait été très bien forgé, bien courbée, bien faite de partout, les bras, les jambières, les pieds, les épaulettes, et ce toujours en or, seule les gants et les la tête n’étais pas recouverte d’or.

- Tu la mets sur toi et jamais elle ne s’enlèvera, cependant tu pourras la faire disparaitre, tu n’as qu’à dire tout bas en voulant la faire apparaitre: j’invoque l’armure d’or. Celle-ci déploie tes pouvoirs sur Terre et tes ailes sortent également. Pour le moment. Mets-la, me dit Karôm

En mettant l’armure, je la sentais se coller à moi ce qui ne m’enleva pas de vitesse ou d’agilité, elle était légère, mais semblait extrêmement solide. Après quelques minutes, j’étais en état d’accomplir mon dernier test pour enfin revenir sur Terre et reprendre une vie, ni normale, ni de héros, mais les deux. Je me dépêchai à me rendre à la salle d’entrainement et Kaine m’attendais dans l’arène de combat, la plus grosse qui semblait sans fond.

- Pour finir ton entrainement, Lucas, tu devras me combattre, et ce sans détruire tout autour, car sinon, ça prouve que tu ne contrôle pas tes pouvoirs. En es-tu capable ?

- Plus que jamais, Kaine.

Ariane, Karôm et d’autres anges entrèrent également pour assister au spectacle. Je me mis en position de combat, Kaine, lui, avait changé d’habit pour un moins ample que sa robe habituel et une armure en fer. Moi, avec mon armure d’or, devenais de plus en plus excité par le moment.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×